Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Une nouvelle école française à Seixal

Une nouvelle école française à Seixal

A la rentrée prochaine, les familles francophones installées à Lisbonne, mais de l’autre côté du pont, dans la margem Sul, auront une nouvelle possibilité d’y scolariser leurs enfants. Une école française va ouvrir à Seixal. Anne Gasser, enseignante, est derrière ce projet.

Ce n’est plus un secret pour les nombreuses familles françaises qui vivent à Lisbonne. Scolariser ses enfants relève parfois du casse-tête, tant la demande est importante. La liste d’attente des élèves qui souhaitent intégrer le collège-lycée Charles-Lepierre, par exemple, est chaque année toujours aussi longue.

C’est dans ce contexte qu’un nouvel établissement verra le jour à la rentrée prochaine : l’Ecole privée française de Lisbonne-Seixal (EPFLs). Anne Gasser, enseignante depuis 1992, en prendra la direction pédagogique. Son compagnon Raoul Baeumlin s’occupera de la partie financière. « Comme chacun sait, les Français sont de plus en plus nombreux à s’installer dans l’aire métropolitaine de Lisbonne, notamment de l’autre côté du Tage, dans
la margem Sul, explique-t-elle. Et ce n’est pas toujours évident pour les parents de traverser le pont du 25 avril, à cause du trafic, pour aller chercher les enfants à l’école à Lisbonne.

C’est en partant de ce constat que nous avons décidé d’ouvrir notre école à Seixal. » Selon la mairie, près de 200 familles francophones seraient installées sur la municipalité. Certaines rencontreraient d’ailleurs des problèmes pour la scolarisation de leurs enfants dans un système français. C’est ce public-là que l’EPFLs entend attirer. L’école privée va donc ouvrir huit classes, avec 18 élèves dans chacune maximum. « Ce sont les meilleurs
conditions pour avoir un bon suivi pédagogique et viser l’excellence pour les enfants », assure Anne Gasser.

L’inscription annuelle coûtera 5 100 euros pour la maternelle, et 5 500 euros pour la primaire (plus 400 euros de frais d’inscription). « Pour la cantine, les frais s’élèveront à 130 euros, mais ce sera une cuisine bio, les plats seront faits maison, préparés chaque jour par notre cuisinière. »

Portes ouvertes ecole française lisbonne

Les programmes, évidemment, sont ceux de l’Education nationale en France. L’école propose toutefois un partenariat pédagogique avec les cours Legendre à distance et l’Hattemer Académie. Leurs supports seront utilisés durant les cours pour le français, les mathématiques et la découverte du monde. « Leur méthode est exigeante et très courue en France, d’ailleurs il existe une école Hattemer à Paris, explique Anne Gasser. Ce sont des cours où l’on retourne aux fondamentaux. Avec un objectif très simple : à la fin du primaire, les enfants doivent savoir lire, écrire, calculer et s’exprimer. »

Un collège ouvrira également lors de la rentrée suivante, en septembre 2020. « Les démarches administratives sont longues et il nous manquait encore quelques agréments pour l’ouvrir cette année », indique Anne Gasser.

Ce projet d’école, mûri depuis quelques années, est un gros challenge pour l’enseignante, qui a acquis son expérience dans différents pays. « J’ai été expatrié d’abord en Allemagne, au lycée français de Fribourg, puis en Serbie, au sein d’une école à Belgrade. Je suis retournée en France quelques années pour me remettre à niveau, et j’ai eu ensuite l’occasion de repartir, pour enseigner au lycée international Alexandre-Dumas à Alger. Ces
voyages m’ont permis d’observer d’autres systèmes éducatifs, et d’en apprendre beaucoup. »

Anne, son compagnon Raoul et leur enfant Sacha, âgé de 9 ans, s’installeront prochainement à Seixal. Ce nouveau départ s’est décidé sur un coup de tête, ou plutôt un coup de coeur. « Nous sommes tombés un jour sur une émission d’M6 consacrée au Portugal, et comme beaucoup d’autres Français, on a tout de suite été séduits. ça nous a fait rêver. On a donc décidé assez rapidement d’acheter une maison ici », sourit-elle.

Le rêve s’apprête à devenir réalité. L’installation de la petite famille est prévue en début d’été. Et donc l’ouverture de l’école en septembre.

Email de contact : epfldeseixal[at]gmail.com

essencial-portugal69PT!#%