Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Contrôle des prix des logements à Lisbonne

Contrôle des prix des logements à Lisbonne

Le Conseil municipal de Lisbonne est disposé à céder des terrains et des bâtiments municipaux à des coopératives d’habitation à condition qu’elles garantissent qu’une partie des logements soit louée à des coûts contrôlés, conformément aux règles du Programme de revenu abordable (PRA).

baisse loyer immobilier Lisbonne

La conseillère municipale du Logement profite de ce mercredi pour voter une proposition qui vise à donner « un nouveau souffle au logement coopératif » et, en cours de route, aider la municipalité à résoudre l’un des problèmes les plus graves qu’elle connaît : la pénurie de logements à des prix compatibles avec les revenus d’une grande partie de la classe moyenne portugaise. La ville de Lisbonne cherche donc à créer une voie d’accès au logement à des prix inférieurs à ceux actuellement pratiqués sur le marché.

Selon la proposition de la conseillère Paula Marques: d’une part, la municipalité cède sa propriété pour construire ou réhabiliter des biens immobiliers à Lisbonne et d’autre part, les coopératives réservent certains logements pour la PRA. Le conseiller municipal de Lisbonne précise que « Pour surmonter cette crise du logement, il est essentiel de réguler le marché immobilier de lisbonne et du Portugal, d’accroître l’offre publique et de réunir plusieurs partenaires qui peuvent contribuer à combler les lacunes qui subsistent. »

Cette proposition de régulation des loyer à Lisbonne ne définit pas le pourcentage de logements qui devrait être alloué à la PRA, mais l’attribution est obligatoire dans toutes les opérations promues par les coopératives qui impliquent plus de dix logements. Seuls les ouvrages que la collectivité locale considère comme « petits » (c’est-à-dire de moins de dix logements) sont exemptés de cette obligation.

Dans les opérations impliquant des PRA, c’est la coopérative qui perçoit les loyers mais c’est la chambre qui sélectionne les locataires selon les règles du programme. Celles-ci seront semblables à celles déjà utilisées dans le cadre du Programme de revenu conventionnel, dans le cadre duquel les parties intéressées se soumettent à un tirage au sort, toutes sur un pied d’égalité. La seule condition d’accès à ces logements à prix régulés est que le loyer ne représente pas plus de 40% du revenu mensuel du ménage.

Cette proposition de la Mairie de Lisbonne intervient environ deux mois après l’approbation par le Gouvernement d’un amendement légal qui permet aux coopératives de logement d’étendre leur activité à la réhabilitation de biens immobiliers, bénéficiant d’un soutien fiscal et financier de l’Etat si les logements sont vendus ou loués à des coûts contrôlés.

Paula Marques dit, dans le texte qui mène à l’assemblée publique de ce mercredi, qu’elle entend « privilégier la réhabilitation et l’utilisation du patrimoine immobilier municipal », « réintroduire les coopératives de locataires » et « privilégier la propriété collective ou copropriété ». Dans toutes les modalités – vente individuelle, droit d’usage, propriété collective ou bail -, l’autarcie établit que chaque maison construite selon ce modèle « doit être destinée à l’habitation permanente des coopérants ».

Si vous souhaitez vous faire accompagner pour effectuer un achat immobilier à Lisbonne, contactez-moi et je vous mettrais en contact avec Lucy, agent immobilier franco portugaise entièrement indépendante qui s’occupera de tout.

essencial-portugal69PT!#%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.