Maintient du Web Summit à Lisbonne jusqu’en 2028

Maintient du Web Summit à Lisbonne jusqu’en 2028

Websummit Lisbonne jusqu'en 2028

Contrat entre Lisbonne et le Websummit

Il y a 6 mois, le conseil municipal de Lisbonne annonçait son souhait de maintenir le Web Summit dans la capitale portugaise jusqu’en 2028. Il votera bientôt l’accord qu’il a signé avec le Web Summit mais le document est entouré de secrets puisqu’il ne sera pas distribué et que les conseillers municipaux qui veulent le voir devront le consulter en personne: il est interdit d’en faire des photocopies ou des photographies.

Le document devait être examiné à la séance privée du conseil municipal vendredi prochain, mais Fernando Medina a accepté d’en discuter afin que les conseillers municipaux aient suffisamment de temps pour l’analyser. Lors de la réunion publique de ce mercredi, João Gonçalves Pereira, conseiller du CDS, a invoqué la complexité juridique de l’affaire pour demander son report.

Contrairement à ce qui se passe avec la plupart des propositions votées dans la municipalité, cet accord n’est accessible qu’aux élus par consultation dans un bureau de la municipalité, et sa reproduction n’est pas possible. L’exécutif municipal justifie ces mesures par l’existence de clauses de confidentialité dans le contrat, qui auraient été demandées par la société de Paddy Cosgrave, qui n’a pour le moment fait aucun commentaire.

Web Summit à Lisbonne jusqu’en 2028

L’année dernière, le Portugal a garanti la permanence du Web Summit à Lisbonne jusqu’en 2028, un engagement qui implique le gouvernement et la municipalité de la capitale. L’accord prévoit comme contrepartie publique la remise à l’organisation d’environ 11 millions d’euros par an, ainsi que l’extension de la FIL, l’espace où se déroule une partie du Web Summit.

João Pedro Costa, conseiller du PSD, a annoncé qu’il refusait de voter sur l’accord. « Je ne participe à aucun vote pour lequel je ne peux pas conserver une copie de ce que je vote « , a déclaré le représentant élu. Ce mercredi, le social-démocrate s’est rendu à la mairie pour voir le contrat où on l’a empêché de le photographier. Habituellement, les propositions discutées lors des séances à huis clos sont envoyées par courriel à tous les conseillers quelques jours à l’avance. La municipalité ne met jamais les propositions à la disposition des journalistes à l’avance et en publie très peu sur son site officiel. En fait, il ne l’a pas fait depuis près d’un an, soit depuis mai 2018.

Ces derniers mois, le journal portugais Publico a demandé à plusieurs reprises de consulter le contrat entre la Mairie de Lisbonne et le Web Summit, mais sans succès jusqu’ici. Le journal a également demandé au Ministère de l’Economie, qui supervise le processus, l’accès aux contrats passés avec la société organisatrice, l’Irish Connected Intelligence Limited. Le ministère a répondu : « L’accord auquel il se réfère, bien que déjà signé, est en attente de certaines formalités, c’est pourquoi nous ne pouvons, pour l’instant, le mettre à disposition pour consultation ». De nouveau contacté mercredi, le ministère a déclaré que les « formalités ne sont pas encore entièrement finalisées » et que ce n’est qu’après l’achèvement de ce processus que le ministère sera en mesure de le mettre à disposition.

 

essencial-portugal69PT!#%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.